Dix Mille Mots

***************

nanowrimo_2016_webbanner_participant

Cela pourrait être le nom d’une chanson. Je la vois très romantique. Avec juste une guitare, en acoustique…

Mais il s’agit du palier que j’ai (enfin) réussi à passer dans le NaNoWriMo, le National Novel Writing Month.

Le NaNoWriMo, kézako?

Le NaNoWriMo, NaNo pour les intimes, et bien, il s’agit d’un mois dédié à l’écriture d’un roman ou d’une nouvelle qui dort dans nos tiroirs, souvent depuis dès années, et sur lesquels on arrive pas à avancer, voir que l’on a jamais vraiment commencé… Et comme vous l’avez deviné, s’il y a des paliers, c’est qu’il y a un but : 50 000 mots.

Là est le défi, d’écrire 50 000 mots en un mois, cela signifie environ 1667 mots par jours. Et 1667 mots en un jour, on dirait pas, mais c’est énoorme.

im-pretend-to-work-now-dr-house

Mon projet pour ce NaNo

J’avais, à mon inscription, une idée dans la tête : écrire sur papier ce projet de dystopie étrange qui, parfois, revient me hanter en rêve. Cependant, l’inter-projet s’est arrêté, et me voilà à me partager en 1/10 de temps chez un client et 9/10 chez l’autre. Ne sachant pas encore me couper en deux et étant trop crevée le soir, je n’ai pas eu le temps de préparer mon histoire pour la soirée de lancement du NaNo, le 1er novembre.

Alors j’ai opté pour avancer mon roman, qui s’empêtrait dans des aller-retours d’idées non concrètes qui faisaient tourner l’histoire en rond et reculer l’intrigue. Comme vous pouvez l’imaginer, pour écrire 1667 mots en une journée, on sacrifie (un peu) la qualité à la quantité. Mais c’est un mal pour un bien : même si l’histoire prend des longueurs, elle avance, le cerveau est créatif et les scènes qui semblaient rébarbatives quelques semaines auparavant (j’ai écris 20 000 mots en un an jusqu’à maintenant…) ne le sont plus du tout. Et, bonne nouvelle pour moi, j’en vois enfin la fin et le lancement du tome deux (qui va être incontournable au vu de la suite de mon histoire…).

Et qu’est ce qu’on gagne?

Ben… rien? Un peu moins d’espace disque? La fierté de l’avoir fait?

Concrètement, je ne sais pas s’il y a des choses à gagner, je ne crois pas, mais rien que le fait de me poser pendant un mois complet afin de faire enfin avancer mon livre, c’est une chose que je ne pensais pas possible avant. Certes, GrandBrun râle parce que je passe la soirée devant mon ordinateur à écrire, mais que l’on soit côte à côte à regarder la télé ou côte à côte sur l’ordi à avancer un projet, je crois que je préfère la deuxième option!

Si cela vous tente d’attraper le train en marche (il y en a bien qui ont écrit leurs 50k en une journée 😉 ), alors rendez-vous ici: NaNoWriMo. Et n’ayez pas peur de l’anglais, vous avez tout à fait le droit d’écrire votre nouvelle en français (ou en Swahili si vous le parlez couramment..). La communauté française est très active en plus, il est possible que des journées d’écriture soient organisées dans une librairie ou une bibliothèque pas loin de chez vous, n’hésitez pas à y jeter un œil!

Pour ceux qui souhaitent encore un peu plus d’infos, je vous mets la FAQ de Ciel d’Orage qui est très bien faite.

D’ailleurs, faut que j’y retourne, car je viens d’écrire 553 mots hors du Nano, bouh!!! A très vite ♥

nano-wrimo

Publicités